Menu

La Chimie du Hotdog


« Deux moutarde-choux quatre all-dressed pour apporter Joe! Pis pour toi mon coeur… ça va être quoi? » Ce genre de phrase là ont l’a tous entendu, mainte et mainte fois et l’été encore plus. Ah les hotdogs d’été… ceux qu’on va chercher en après-midi dans les bonnes vieilles cabanes à patate qui se font de plus en plus rares en bordure de route. Pour certains c’est Ti-Will, pour d’autres c’est la friterie 640. Et pour les plus vieux comme moi qui s’en rappellent… On attendait impatiemment l’ouverture au printemps de Ti-Guy sur Henri.

Tout le monde a sa recette de hotdog préférée. Il y a les classiques relish-moutarde ou moutarde-choux, les audacieux qui commandent all-dressed… mais on sait tous qu’il n’y a pas de ketchup dans un all-dressed. Il y a aussi ceux qui aiment l’exotisme, le genre chili-fromage-jalapenos. Moi je fais partie de ceux-là, quand les garnitures sont disponibles, sinon j’opte pour un classique relish-moutarde-choux. Avec un relish-moutarde-choux, tu ne te trompes pas, le goût est balancé. La moutarde pour le petit côté épicé qui te remonte au nez, le choux pour le coté vinaigré, et enfin la relish te donne le petit goût sucré. Voilà la chimie est là! Et tout le monde a SA chimie parfaite, SA recette qui fonctionne.

Une équipe c’est la même chose, un ensemble d’éléments qui séparément ne veulent souvent pas dire grand choses, mais que mis ensemble, provoquent une chimie parfaite. Notre ligue après quatre semaines d’opération à sa troisième saison symbolise bien ce concept, des joueurs se sont ajoutés, d’autres jouent à une nouvelle position. Les équipes ont changé et amélioré leur recette, la chimie parfaite s’installe.

Sommaire des matchs

 

Irishs VS Babouins

Pour les Irishs la chimie se trouve entre le premier et troisième but. Bien que Ian « Biggie » O’meara fasse officiellement partie de l’équipe depuis l’année dernière, c’est cette année qu’on peut vraiment le voir sur le terrain. La complicité est évidente entre lui et Pierre-Luc « Ti-Q » Brunelle.

Du côté des Babouins l’équation était presque complète. Nathalie Troup au deuxième, Patrick Croto qui attrape n’importe quoi, Marcus TheChub frappe… Il manquait quoi? La réponse est Sam SuperVagabond qui renvoie la balle aisément à partir du champ centre.

Pointage: Irishs 13 – Babouins 12

Old-Timers VS Pork-a-Cheers

Chez les Old-Timers, l’ajout de IDom Lévesque vient solidifier l’avant-champ. Le retour au jeu de Michel Houle après une retraite l’an dernier vient quant à lui donner plus de force à l’arrière. Trop tôt pour prendre ta retraite Michel… tu as encore du bon jeu à donner!

Les Pork-a-Cheers avaient de leur côté une recette quasi parfaite. L’élément manquant était le facteur féminin et s’est avéré être Annie-Claire Daviault. Une bonne frappe au bâton, complétée par des courses rapides. Malheureusement l’expérience de Dominic Cloutier l’emporta sur elle en effectuant un solide catch à l’avant-champ.

Pointage: Pork-a-Cheers 10 – Old-Timers 8

Winchester VS Caribous

Le club Winchester s’est grandement amélioré depuis l’ajout de Sandy Lacasse et Nicolas Thivierge. Sandy celle qui va l’attraper quand tout le monde pense que la balle va tomber. Hurricane Sandy… appelez-la dorénavant Sandycane! Pour Nicolas Thivierge les partisans dans les estrades peuvent témoigner de son apport à l’équipe. « Trop fort le troisième but! » c’est le commentaire qu’ils ont prononcé plus d’une fois durant la partie. Mais la vedette cette semaine reste incontestablement Simon Cloutier. En l’absence de leur lanceur régulier Simon lança un très bon match, mais son fait saillant demeure son circuit intérieur en dernière manche.

Avec les Caribous l’élément nouveau se trouve du côté du lanceur Myriam Bastien. Avec ses lancers précis et subtils, les frappeurs adverses en sont pratiquement « mystifiés ». Elle a même réussi à provoquer le retrait par strike-out deux fois de suite au cours d’une manche. Évidement tel que mentionné la semaine dernière, le retour au jeux de Christophe « Padawan » Larivée provoque également son lot d’étincelles, il oblige les joueurs de champs adverses à reculer et courir constamment!

Pointage: Winchester 12 – Caribous 11

*Remarquez bien que le pointage des trois matchs est pratiquement égal, une parité s’installe… une chimie s’opère!

Création: Louis-Philippe Lampron